Commentaire de norbert gabriel
sur Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

norbert gabriel norbert gabriel 26 janvier 2009 16:33

on sent bien que vous n’êtes pas concerné par les travailleurs pauvres, les intermittents, les travailleurs précaires... Quant à faire le job, comme vous dites, soyons sérieux, des annonces de réformes suivies par des marche arrière, des ministres potiches qui font de la figuration, un comportement de bateleur de foire, ça pourrait être drôle, dans un vaudeville, mais dans la vie... hélas...


Voir ce commentaire dans son contexte