Commentaire de Tzecoatl
sur D'autres capitalismes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Claude Simon Tzecoatl 8 août 2009 09:51

"Déflation et inflation renvoient conjointement à deux ordres de réalité. L’un est le niveau des prix, l’autre les variations de masse monétaire. Il sont relativement liés, mais pas absolument, puisque aujourd’hui les fortes augmentations de masse monétaire se traduisent peu dans le niveau des prix, mais bien plutôt dans la formation des bulles, qui trouvent là leur explication définitive.« 

Raisonnement tout à fait satisfaisant dans nos systèmes monétaires actuels, moins lors des trente glorieuses (qui n’a pas connu de crises, où la croissance a été prolongé sous l’effet de la reconstruction, des opportunités techniques nombreuses, d’un système monétaire n’amplifiant pas les cycles, etc).

 »Le dopage, le stimulus monétaire est une drogue qui a certains effets, particulièrement inégalitaires dans le sens où il vaut mieux être sous la gouttière, comme on dit au tarot, les derniers à voir arriver la monnaie surnuméraire étant les dindons de la farce."

Oui, la proximité avec la source de création monétaire est un atout. Beau constat que nous partageons, et qui manque de propositions concrètes. Voilà pourquoi la proposition 3 permettrait à tout un chacun d’y accéder, via son travail marchand, résolvant ainsi cette inégalité de situation.


Voir ce commentaire dans son contexte