Commentaire de lisca
sur Politiquement direct


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

lisca lisca 5 septembre 2009 18:15

Sans aller jusque là (présidence), le fait qu’on parle de M. Davies dans les médias de grande diffusion, alors qu’on passe sous silence ou qu’on entrave toute intiative ou discours du BNP, tout aussi ou encore plus franc de collier, relève probablement d’une volonté de préparation des esprits à la suppression de toutes sortes d’emplois du secteur tertiaire, et pas seulement les emplois inutiles. Le politiquement correct, institué par ceux-là même qui prédisent sa fin prochaine, va subir quelques modifs mais pas fondamentales.
Pas trop d’illusions : pour le pouvoir en place, il faut trouver une alternative crédible au BNP, tout en abandonnant par force la politique « correcte » mais ruineuse, donc impossible une fois la ruine consommée, et en gardant les rênes.
M. Davies est un bon maire qui se comporte normalement pour une fois. Il n’offre pas trop d’obstacle à une mainmise et un détournement puisque isolé. De toutes façons, il ne décide pas des vrais problèmes qui accablent la GB ou la France : l’afflux massif et superflu (pas pour les grands patrons) de populations inadaptées et leur installation concurrentielle sur le sol européen déjà très densément peuplé. L’Angleterre est le pays le plus densément peuplé du monde après la Chine et l’Inde, sans compter Gaza.


Voir ce commentaire dans son contexte