Commentaire de Halman
sur Un modèle informatique du 11 Septembre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Halman Halman 15 septembre 2009 10:25

JL, il faut comprendre au moins une chose : statistiquement les avions ne pouvaient pas percuter les tours tous les deux pile poil au même endroit, à la même vitesse.

Forcement il y en a eu une qui a subi plus de dégâts que l’autre et qui forcement c’est effondrée la première et à l’évidence la seconde tour a été bien plus sévèrement impactée que la première, donc s’est effondrée la première.

Un peu de logique de base quoi.


Voir ce commentaire dans son contexte