Commentaire de Bridgetten
sur Camus, come on !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bridgetten 15 décembre 2009 14:24

Je passe juste pour dire que cet article et les commentaires, tous les commentaires, m’ont touché par l’émotion et les sentiments qu’ils dévoilent, qu’ils soient sympathie, regrets... ou même les reproches car ils montrent tout mais pas l’indifférence. 

Que l’on soit Français ou Algérien, on ne peut rester insensible à cette petite revendication de l’auteur qui voudrait amener chez lui un peu de cette mémoire française colonialiste, pour nous rappeler (n’est-ce pas Monsieur ?) cette période révolue mais encore douloureuse pour tout le monde, et ce qu’il en reste aujourd’hui, une identité algérienne qui se sent un peu abandonnée, malmenée à ce jour par un pays que nous nommerions, (sans même nous intéresser plus avant aux aléas de l’actualité orientale), son frère.

 Alors même que le peuple algérien, encore « très français » par sa culture et par sa langue, a de plus en plus le sentiment d’avoir été oublié.

Pour en revenir à Camus, et Michel Onfray, la lettre du philosophe au président est ici :

http://mobile.lemonde.fr/opinions/article/2009/11/24/monsieur-le-president-devenez-camusien-par-michel-onfray_1271343_3232_1.html


Voir ce commentaire dans son contexte