Commentaire de JL
sur Dépensiers/Payeurs comme Pollueurs/Payeurs


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JL JL 11 janvier 2010 15:54

ce que perçoit la secrétaire de mairie n’est que l’argent de poche pour un haut fonctionnaire. Tout ce petit personnel comme vous dites fait marcher la boutique. Qu’on les vire, mais qu’on vire aussi et en proportion la hiérarchie, le nombre de hauts fonctionnaires et les élus.

Et demain, nous ne serons plus une nation mais un pays livré aux mafias.

pour renvoyer le discours libéral au musée des idéologies  : « L’expression « les impôts financent les dépenses publiques » est trompeuse. L’ambiguïté provient de la confusion entre financement et paiement. La production capitaliste est financée par les avances de capital en investissements et salaires, avances dont la croissance sur le plan macroéconomique est permise par la création monétaire ; et les consommateurs paient. Quel rôle joue l’impôt vis-à-vis de la production non marchande ? Il en est le paiement socialisé. Le contribuable ne « finance » pas plus l’école ou l’hôpital que l’acheteur d’automobile ne « finance » les chaînes de montage d’automobiles. Car le financement est préalable à la production, que celle-ci soit marchande ou non marchande. Et le paiement, privé ou socialisé, lui est postérieur. Enfin, l’activité productive supplémentaire engendre un revenu et donc une épargne supplémentaire qui vient s’ajuster à l’investissement déclencheur, tant privé que public. Il convient donc d’apporter une réponse logique à un problème d’ordre également logique : l’économie capitaliste étant une économie monétaire, pourrait-on effectuer des prélèvements sur une base qui n’aurait pas encore été produite et, pis, qui devrait résulter de ces prélèvements ? Puisque c’est logiquement impossible, le retournement s’impose : la production non marchande et les revenus monétaires qui y correspondent précèdent les prélèvements. Autrement dit, et c’est là le point crucial pour renvoyer au musée des idéologies le discours libéral : les travailleurs des services non marchands produisent le revenu qui les rémunère. »


Voir ce commentaire dans son contexte