Commentaire de José Lopez-Martinez
sur Le libre commerce des organes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 24 février 2010 14:47

@ Arcane :

« ...la solution à la pénurie d’organe me semble être la présomption légale de consentement de donation d’organe après la mort. »

C’est bien une des solutions proposées dans l’article par l’auteur.

Mais il se trouve que cette solution appliquée déjà dans de nombreux pays est très insuffisante : quand on meurt, c’est en général pas en très bonne santé - bref les dons d’organes « périmés »... bof bof... Quand aux organes prélevés sur des accidentés jeunes, c’est très aléatoires et comme, en plus, on fait tout pour que dans nos sociétés les jeunes ne meurent pas bêtement dans des accidents idiots... bref, encore une source bien faiblarde.


Voir ce commentaire dans son contexte