Commentaire de Le péripate
sur La stratégie du choc


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Le péripate Le péripate 5 mai 2010 17:35

Le plus drôle est que c’est dans ce genre d’ouvrage que le bimi (bien intentionné, mal informé) puise la totalité de son savoir sur le libéralisme. Pas une seule de ces poules socialistes n’ a jamais lu le moindre mot dans son contexte. Il connait Hayek de nom, mais avec la particule von... Il ignore Lysander Spooner, Bastiat... Mieux, certains se croyant malin, citent La Boétie, rendant sans le savoir hommage à ce magnifique renard libéral.

Des farceurs un peu ridicules.


Voir ce commentaire dans son contexte