Commentaire de loco
sur Retraites Fonctionnaires et salariés du privé. Il faut ouvrir le débat


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

loco 6 juin 2010 01:42

Certains font le métier de leur père, ou celui que préparaient leurs études. D’autres, souvent munis d’une qualification devenue inutile (filières bouchées) sont amenés à choisir un métier en fonction de leurs goûts d’une part, de la rémunération, d’autre part.
Et, là, on compare salaire, carrière, respect du salarié, conditions de travail, et aussi... conditions de retraite. Ce qui, parfois, pèse dans la balance, compensant une carrière escargot, des sujétions lourdes ou un salaire modeste. J’ai connu des recrutements où, sur une cinquantaine de postulants, dont nous avions un besoin urgent, la moitié se sauvaient dès qu’ils avaient connaissance des sujétions. En clair, si les compensations (que vous nommez « avantages ») offertes par certains emplois disparaissent, ou bien vous irez faire vous même les boulots en question, ou bien vous serez amenés à les payer bien mieux. Ce n’est pas mon cas, mais qui donc irait moisir dans la fonction publique sans contreparties ???


Voir ce commentaire dans son contexte