Commentaire de aveclotanvatoutsenva
sur L'horrible vérité commence à se faire jour sur les dirigeants européens


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

aveclotanvatoutsenva 24 novembre 2010 23:34

==== à « kerjean » ===

Asselineau n’est pas le biographe de Longuet ou de De Charette et on suppose qu’il a d’autres choses à penser (faire réellement sortir la France de l’UE) que la « jeunesse » de ministres avec qui il a travaillé.

Quant à la différence entre Asselineau et Dupont Aignan, il suffit de lire la charte de l’UPR (http://u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/10/charte_fondatrice_upr.pdf) puis le « projet politique » de Dupont Aignan et particulièrement le volet N° 4 intitulé « Une France libre dans une Europe utile » (http://www.debout-la-republique.fr/Une-France-libre-dans-une-Europe.html) pour comprendre immédiatement que « NDA » se paie la tête des Français.

Dupont Aignan se paie la tête des gens car son discours leur laisse croire qu’il est contre l’Europe alors qu’il écrit en fait « qu’il est temps de construire une Europe des Nations ».

Dupont Aignan se paie la tête des Français quand il dit qu’il va :

« Supprimer la Commission Européenne et encadrer strictement la Cour Européenne de Justice, pour redonner aux gouvernements élus le pouvoir de décision »

(Il compte faire comment pour supprimer la Commission de Bruxelles, Nicolas ? Regarder Barroso dans les yeux et lui dire « dégage ! » et ensuite dire aux 26 autres pays de l’UE « Au fait, je vous informe que la France, toute seule, comme une grande, vient de supprimer la Commission de Bruxelles ! »)

Idem pour ses foutaises de « délimitation des frontières de l’Europe », et autre « Europe à la carte ».

Quant à sa soit-disant volonté de faire sortir la France de l’OTAN, c’est à mourir de rire quant on se souvient qu’il a appelé à voter, au second tour en 2007, pour un certain Nicolas Sarkozy dont un des objectifs principaux était précisément de replacer la France sous tutelle de l’OTAN…

Par ailleurs, Dupont Aignan (en bon « Young Leader qu’il est…) se garde bien d’évoquer (et encore moins de dénoncer) le rôle crucial des USA dans la »Construction« européenne, ce qui est justement l’axe central du discours d’Asselineau.

Enfin, si Asselineau critique plus précisément des gens comme Dupont Aignan, Le Pen, Chevènement, Besancenot ou Mélenchon, ce n’est pas parce qu’ils sont en »rupture" de l’UMPS, mais au contraire parce qu’ils en sont des sous-marins, et qu’ils trompent, pour mieux les égarer, les Français.


Voir ce commentaire dans son contexte