Commentaire de Mmarvinbear
sur Pourrissement de la médecine allopathique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mmarvinbear Mmarvinbear 8 décembre 2010 14:24

Soyons citoyens, faisons le tri...

"Les plus gros dans les progrès de l’espérance de vie sont fait (dans l’ordre) par :

les progrès dans le métier de sage femme (en gros on ne meurt plus dans les premier jours de notre vie, ce qui faisait beaucoup chuter la moyenne – mais ceux qui vivaient pouvaient vivre vieux)«  : Et en quoi consiste ce progrès ? Tout simplement en la baisse de la mortalité des femmes juste après l’accouchement.

 »Mais surtout, ce qu’il faut bien comprendre c’est ceci : si l’espérance de vie progresse encore un peu (ce qui n’est pas gagné), l’espérance de vie en bonne santé à entamé une diminution«  : Faux ! Du moins, ce n’est pas totalement vrai... Il y a des pays ou cette espérance baisse, et d’autres, en nombre identique, ou elle augmente. Vu que la baisse, quand elle a lieu, est plus importante chez les femmes, je dirai que c’est le tabagisme féminin qui produit là ses premiers effets.

 »En France par exemple, cette espérance de vie (en bonne santé) n’est que de 63 ans. Ce qui finalement ne doit pas être très différent d’il y a un siècle, car on serait mort simplement parce qu’on n’avait pas les moyens « financiers » de s’occuper correctement des invalides.

Donc le fait que grâce aux médicaments on vit plus longtemps est faux.«  : Bien au contraire... En 1910, l’espérance de vie était de 55 ans environ...

 »1/4 des américains souffrent de troubles mentaux sérieux a grave et cela touche de plus en plus les jeunes.« 
 : Non mais tu sais lire ? L’article parle de personnes qui ont fait une dépression allant jusqu’à la tentative de suicide, il ne parle pas de maladie mentale au sens strict ! L’étude en question à d’ailleurs montré le rôle primordial de l’alcool et de la drogue...

 »85% des nouveaux médicaments sont inefficaces et sont retirés du marché.« 
 : Faux ! L’étude dit simplement que beaucoup de ces médicaments ne sont que des évolutions de produits existants déjà, et qu’ils n’apportent rien de plus que les versions anciennes, ce qui ne les empêche pas d’être vendus plus chers, ce qui oui est un problème...

 » Les antidépresseurs ont été reconnus inefficaces (dans 70% des cas).« 
 : Là encore, contresens total !

Ce n’est pas 70 % des antidépresseurs qui sont inefficaces, mais 70 % des patients sur qui ils ne sont pas prescrits correctement ou avec raison, c’est tout à fait autre chose !

 »La j’ai vraiment commencé à me poser des question… 5% c’est peu. C’est presque rien. Très loin de l’idée un peu bête que j’avais : j’ai une maladie, je prends un médicament qui va me guérir… à 100% ou presque si c’est le bon médicament, le bon dosage.« 
 : Heu je vais te réexpliquer, là...

En gros, quand il y a une différence entre les deux groupes testés, il faut voir si cette différence est due à la véritable efficacité de la molécule ou si le hasard est la cause de cette différence. Si le résultat est égal ou inférieur à 5 %, cela veut dire que le résultat est dû non au hasard, mais bien à l’efficacité de la molécule.

 »Il ne sait pas comment le médicament va agir sur vous spécifiquement«  : Tant que vous prenez un médicament conçu pour une physiologie humaine, on peut raisonnablement penser qu’il ne va pas vous tuer.

Que ce soit un médicament, un aliment, ou un traitement traditionnel, il est impossible de le tester par avance sur 6,5 milliards de physiologies différentes. On peut juste faire des tests de groupe, et déterminer par exemple si telle molécule convient bien à un enfant ou s’il est déconseillé chez les plus de 70 ans, ou chez la femme enceinte. Il n’y a qu’en l’avalant que l’on peut savoir s’il y a un problème...

 »Il n’existe quasiment aucune (ou très peu) étude sur les
combinaisons de médicaments«  : Vu leur grand nombre, c’est impossible là aussi de tester toutes les combinaisons. En revanche, les grands groupes de molécules sont testés entre eux, ce qui permet d’éviter un grand nombre de croisements dangereux. Vous n’avez jamais lu le Vidal ?

 »Il ne sait pas comment le médoc interagit avec d’autres produits actifs (alcool, tabac, café, alimentation, sommeil, etc…)«  : Faux, du moins dans les grandes lignes. Les laboratoires savent parfaitement quelles molécules additives peuvent poser problème, c’ est bien spécifié sur les notices. On ne peut les rendre responsables des réactions particulières sur certaines personnes.

 »Très concrètement on est utilisés comme cobaye. D’où les scandales a répétition ritalin, vioxx, mediator, hormones de croissance, la pilule contraceptive (provoques de nombreux troubles de la santé, alors que l’auto-observation de la fertilité pourrait fonctionner très bien avec une bonne éducation)«  : Des cobayes humains sont utilisés, avec leur plein consentement, à la fin des phases de test. Ils sont d’ailleurs assez bien payés pour cela, cela permet de réduire le risque, mais jamais de l’annuler complètement.

Quand à l’auto-observation de la fertilité... Les méthodes »naturelles« de contraception sont totalement inefficaces ( c’est bien pour cela qu’elles sont les seules tolérées par les cathos...). La »bonne éducation« , c’est un concept parfaitement hypocrite et mensonger car il permet à l’Homme de baiser en toute impunité la voisine dans le dos de sa femme...

 » Les engrais sont issus du recyclage des bombes de la WWII« 
 : Tu n’as pas plus ridicule comme assertion ? Les engrais minéraux sont produits par extraction du sol ou par l’industrie chimique...

 »farines et sucre : produits raffinés et donc déminéralisés (ce qui affaibli le corps, provoque des caries ou de l’acné selon les personnes)«  : la farine contient les minéraux présents naturellement dans la graine broyée. Sa composition change selon la céréale utilisée.

 »le lait de vache qui provoque chez les intolérants au lactose des allergies« 
 : Tout aliment est susceptible de provoquer une allergie. Il y a des personnes qui sont allergiques au gluten et je ne vous entend pas protester contre la culture et la consommation du blé... Même chose pour la tomate ou le chocolat ou la menthe...

 »les aliments sont de plus en plus irradiés (pour leur retirer le peu qui leur reste de qualité nutritive)« 
 : L’irradiation est une méthode de conservation des aliments frais. Fruits et légumes traités restent ainsi consommables bien plus longtemps qu’au naturel par la destruction des bactéries et des champignons responsables de leur décomposition. Cela évite de devoir détruire de grandes portions de la récolte. Il reste que, de façon naturelle, certains éléments nutritifs se dégradent naturellement ( vitamines par exemple ) et le fruit, toujours de bel aspect, peu ne plus avoir toutes les qualités nutritives auxquelles ont s’attend. Privilégiez les points de vente qui affichent la date du traitement.

 » Concrètement, nos aliments moins nutritifs, dévitalisés, sont plus pollués, et dopés au pétrole (on mange 2L de pétrole par jour).«  : Encore un belle preuve que tu ne lis pas ce que tu transmets...

On ne boit évidemment pas 2 litres de pétrole avec nos aliments et ces derniers ne sont pas traités avec du brut... Ces deux litres sont un équivalent de la consommation de pétrole pour la récolte, le traitement et l’acheminement à nos tables.

 »D’abord, il faut remettre en cause le dogme pasteurien. Les microbes ne sont pas nos ennemis, ils sont « nous ».«  : Cool... Donc il faut inviter les responsables de la Peste, du Choléra, de la Tuberculose, du Sida, du Typhus, de la Grippe et des autres au prochain réveillon ?

 »Le corps est un système, on ne peut pas modifier sa chimie sans toucher l’ensemble de ses fonctions.«  : Bien sûr que si... Les molécules n’agissent que sur certains récepteurs. Le médicament qui ira sur le foie ou les intestins pour le soigner baignent aussi les autres organes du fait de la circulation sanguine mais en général ils y sont inactifs car ces cellules n’ont pas les récepteurs adéquats pour les »activer".

Encore une belle salade qui essaye de nous faire croire que le monde moderne est conçu spécifiquement pour nous tuer.

Nous vider les poches, oui... :)


Voir ce commentaire dans son contexte