Commentaire de Nina Georgescu
sur L'Est ostalgique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nina Georgescu Nina Georgescu 31 janvier 2011 20:29

A Julius
C’est totalement faux ce que vous dites. En 1989 la Roumanie n’etait pas en ruine economique bien qu’un premier ministre pretendait faussement que « l’industrie roumaine est un tas de feraille » Il a fait le jeu de l’UE , du FMI , de la BM qui faisaient des efforts pour la destruction de notre economie. Comme suite aux pressions faites par ces organismes internationnaux , la Roumanie a ete determinee de renoncer a sont developpement et nous qui etions un pays en voie develepement , avec un niveau moyen de developpement , nous sommes arrives maintenant a etre un pays du troisieme monde.
Si les gens politiques et les gouvernants roumains auraient mentenu le niveau de developpement eu a la fin de l’annee 1989 , alors la Roumanie , montre Florea Dumitrescu , ancien Ministre de Finance et ancien Gouverneur de la Banque Nationale de 
Roumanie , " la Roumanie aurait pu obtenir dans la periode 1989-2000 un PIB avec plus de 100 milliards de dollars superieur par rapport a celui realise effectivement. Ceci aurait signifie 2 a 3 millions d’emplois en plus , des salaires avec 40 - 50 % plus grands et la valeur des retraites aurait ete double par rapport a l’annee 2000.
Tout ce que je viens de dire est confirme par des chiffres , par des etudes de specialite faites par les economistes de l’Association Generale des Economistes de Roumanie et par d’autres associations professionnelles roumaines .

Je pense que vous avez un bon ami en Roumanie puisque vous pensez de la meme maniere que lui et que vous deffendez les memes interets. Son nom est Petre Roman. C’est lui qui a lance et soutenu par tous les moyens la voie du CHAOS comme etant la seule voie pour le passage a l’economie de marche.

Je n’insiste plus , je pense que vous etes soit mal informe , soit bien intoxique
soit de mauvaise fois . Moi j’ai termine ce que j’avais a dire.
Bonne nuit
Nina GEORGESCU




Voir ce commentaire dans son contexte