Commentaire de eric
sur Premières mesures du président de gauche


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 6 octobre 2011 12:22

Il y a une cohérence dans l’ensemble de ces propositions :

Pour la plus part elle comprennent des dépenses nouvelles et des hausses significatives d’impôts :

Pour la plus part,elle sont coercitives et font bon marché de la volonté des gens : la co-propriété signifie qu’il va falloir retirer la propriété à certains pour la donner à d’autres. Pas sur que les étrangers aient une grande envie de voter. Pas sur qu’ils soit indispensable d’obliger à voter en général,

Pour la plus part, elles s’imposent aux « autres » : il n’y a aucune mesure visant la clientèle de base du PS c’est à dire les fonctions publiques et para publiques. Aucune mesure visant à améliorer l’efficacité ou même seulement la justice au sein de l’État. Or, aujourd’hui, il y a plus de directrices d’entreprises que de directrices d’école en termes relatifs. On rappellera quand même que le grave problème de l’heure est l’accumulation des déficits et que n’en déplaise à Picketty, quand on a déjà les prélèvements les plus lourds d’Europe, il existe une limite à leur hausse. Il n’y a pas une proposition concernant une réforme de l’État ou un contrôle de ses couts.

Pour beaucoup, elles sont extrêmement catégorielles : 3 à 4 000 traders sur la place de Paris, les surendettés sont au deux tiers des célibataires, plutôt jeunes et à bas niveau de salaire : il s’agit de largement financer des gens qui ne sont pas les plus dans le besoin et qui sont les moins responsables sur le plan des comportement. Mariage homo : Si on en juge par les expériences étrangères, Néerlandaises, Massasuchet, etc... le nombre d’homo à se marier varie entre 3 et 6% de mémoire en comptant les mariages multiples pur une population de peut être 6%.

Pour beaucoup, elles sont exclusivement démagogiques voir absurdes : Fessenheim, soit l’audit est bon et alors pourquoi fermer, soit il est faux et pourquoi ne pas fermer les autres ? Parité au gouvernement ? Pourquoi Il n’y a me^me pas de parité chez les candidats à la candidature PS ? Blocage des prix ? Comment durablement sans baisser la TIPP ? La co-propriété impliquant une dépossession, ce serait un processus long, il est clair qu’il n’y a ici qu’un appel du pied à la gauche de la gauche.

Dans l’ensemble, elles sont inquiétantes : l’idée de la parité salariale, avec une petite moitié de femmes dans la population active payée en gros 20% de moins, cela signifie au bas mot, 10 à 15 % de hausse des couts salariaux qui sont déjà parmi les plus haut d’Europe. On comprendrait à la rigueur étalé dans le temps, mais en pleine période de crise, dire que l’on va faire cela à peine arrivé....

Froids dans le dos.....


Voir ce commentaire dans son contexte