Commentaire de esperantulo
sur L'espéranto dans l'enseignement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hermes esperantulo 15 janvier 2007 13:45

Suite à mon dernier article paru sur le site, certaines personnes voulaient sortir du thème et changer de sujet. Donc voici en un autre.

1 : L’espéranto est parlé par personne, l’anglais est parlé partout dans le monde. Faux, il existe ente 1 et 10 millions de personnes qui parleraient l’espéranto. L’anglais n’atteint que seulement 10% de la population mondiale.

2 : Oui mais on se débrouille partout avec l’anglais et pas avec l’espéranto. C’est un fait il est plus facile de trouver quelqu’un qui parle anglais que quelqu’un qui parle espéranto. Mais quel type d’anglais est utilisé, avec celui de base (bonjour, au revoir, où sont les toilettes), on s’y retrouve bien mais des que c’est d’aller de plus en plus vers une idée plus compliquer à exprimer le nombre de locuteur baisse fortement en anglais alors qu’avec l’espéranto il reste stable. De plus quand on sort de circuits traditionnels (hôtel, restaurant de « luxe ») la proportion d’anglais diminue très fortement.

3 : L’espéranto n’a pas réussi à devenir langue mondiale, l’anglais si. Oui l’espéranto n’y est pas encore arrivé en 120 ans, mais l’anglais malgré sa très grande diffusion à travers les médias y est arriver en 60 ans, non plus (cf. voir le point 1).

4 : l’espéranto n’a pas de littérature, l’anglais si. Encore faux, l’espéranto a une littérature (théâtre, poésie, roman, biographie, etc.) comme l’anglais mais dans un nombre moindre.

5 : l’anglais existe déjà et est facile à apprendre. Oui l’anglais est facile au début, mais en suite cela se corse. L’espéranto c’est facile au début et encore plus facile par la suite. En anglais il faut 20 000 heures pour ressembler à un natif, en apprenant en continue du vocabulaire, des idiomes barbares, des exceptions, des nouvelles règles de grammaire, et il faut continuellement l’entretenir. L’espéranto, sa grammaire c’est en 10 heures qu’on l’a connaît, ensuite ce n’est qu’un apprentissage de vocabulaire et on estime qu’il faut au maximum 1000 heures pour « e^être comme un natif ». En espéranto le plus difficile c’est le départ et encore, mais ensuite la facilité d’apprentissage s’accélère de manière exponentielle, alors qu’en anglais la difficulté s’accélère de manière exponentielle.

6 : L’espéranto n’a pas de culture, l’anglais si. Faux l’espéranto a une culture par sa littérature, ses journaux, ses chansons, l’état d’esprit d’un espérantophone, tout comme pour l’anglais. Mais il existe une grande différence entre les deux l’anglais n’amène qu’a la culture anglo-saxonne, l’espéranto lui à toutes les cultures du monde.

7 : l’espéranto est un tueur de langue, l’anglais non. Toujours faux , l’espéranto est là pour sauvegarder un maximum de langues que ce soit nationale, régional, locale, dialectes. L’anglais à cet effet inverse, comme à pu le faire le français et toute langue de grande puissance a une époque.

8 : l’espéranto doit être aussi difficile pour un asiatique voir plus difficile que l’anglais. Encore faut, il faut deux fois plus de temps pour un asiatique pour apprendre l’anglais qu’un européen, pour l’espéranto c’est la même chose mais à ceci près que pour un européen il faut dix fois moins de temps pour apprendre l’espéranto que l’anglais donc pour un asiatique il faut dix fois moins de temps pour apprendre l’espéranto par rapport à l’anglais. En pratique pour apprendre l’anglais en 2000 heures pour un européen, il faut 4000 heures pour un asiatique soit en espéranto 200 heures pour un européen et 400 heures pour un asiatique pour attendre le même niveau en anglais et espéranto.

9 : l’esperanto ne peut pas donner toutes les subtilités du langage, l’anglais si. Encore faux, l’espéranto peut donner toutes subtilités du langage et bien plus que certaines langues nationales Par exemple l’adverbe de « beau » n’existe pas en français, en français douzaine, vingtaine existe mais pas pour 7, 5, en espéranto cela existe.

10 : L’anglais est égalitaire comme l’espéranto, Faux l’espéranto est encore plus égalitaire, l’anglais est élitiste plutôt. Dans ce dernier peut de personnes peuvent facilement l’apprendre Avec ce dernier plus de 90% doivent apprendre une langue difficile, alors que les anglo-saxons ne se prennent même pas la tête pour le faire. L’espéranto c’est tout le monde apprend et de manière encore plus rapide qu’avec l’anglais L’espéranto à un esprit de liberté, d’égalité et de fraternité qui ne peu pas entièrement exister avec l’anglais.

Pour finir. Il existe beaucoup d’autres points que l’on pourrait aborder sur le sujet et même élargir le sujet. Certains penseront que je suis contre l’anglais, et portant non. C’est une langue comme une autre, comme le français, l’italien, le portugais, le corse, le basque que l’on aime ou n’aime pas pour diverses raisons qui sont personnelles à chacun. C’est une langue que je respecte mais doit garder sa place de langue nationale car elle présente un certain nombre de désavantages par rapport à l’espéranto dans la communication internationale et quand je dis internationale, il ne s’agit pas uniquement du monde des affaires ou des circuits touristiques à grande échelle mais également et surtout de la globalité de l’humanité, il s’agit du chef d’entreprise « speak english » jusqu’au paysan africain qui ne sort pas de son village.

Pour ceux qui voudraient approfondir le sujet espéranto voici quelques liens utiles : http://www.esperanto.qc.ca/frame-fr.htm un site avec beaucoup de questions réponses sur l’espéranto, UN SITE A NE ABSOLUMENT PAS MANQUER http://claudepiron.free.fr/index.htm le site de Claude Piron traducteur dans différents organismes internationaux qui nous explique ses expériences dans le monde international http://www.esperanto-sat.info/ un site traitant de l’espéranto http://www.agoravox.fr/ un site dont certains articles traitent de l’espéranto avec dans certains de grandes empoignades http://ikurso.esperanto-jeunes.org/fr/intro.php?temo=eo un site de cours d’espéranto en 2 niveaux de difficulté.

Certains de mes points peuvent paraître flou mais il y a tellement de chose à en dire qu’il est impossible de le faire dans un article. Donc par vos commentaires le sujet pourra se développer.

Cordialement. Espérantulo.

Post-scriptum : je prévois un aŭtre commentaire prochainement qui s’intitulerait : Unilinguisme ou plurilinguisme en Europe : Quels sont les solutions ? ; donc patience pour ceux que le sujet actuel n’est pas suffisant.


Voir ce commentaire dans son contexte