Commentaire de JL
sur Deux et deux ne font pas cinq, et le protectionnisme n'est pas l'isolationnisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis JL 13 octobre 2012 19:14

Le plus extravagant, c’est que ce monsieur Georges Kaplan finit par faire dire à Lacordaire : « Entre le fort et le faible, le maître et le serviteur, c’est le droit de propriété qui affranchit, et l’absence de droit divin qui opprime. »

ça ne s’invente pas. Voilà les fadaises inimaginables qu’on peut lire sur ce site contrepoints.org !!!


Voir ce commentaire dans son contexte