Commentaire de Gollum
sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gollum Gollum 27 novembre 2013 11:47

D’abord, Gollum, non, je ne crois pas qu’il y ai dans la baghavad Gita le conseil de s’affranchir de toutes les lois. Au contraire.

Je suis désolé de vous contredire. Cela se trouve dans le chant 18, versets 66 et 67.


 Krishna d’ailleurs justifie un peu avant cette injonction par le fait qu’Arjuna est son élu et en tant que tel exempté des règles communes. Cela n’a d’ailleurs rien d’étonnant. On retrouve le même genre d’affranchissement des « amis de Dieu » vis-àvis des règles communes dans toutes les religions.


le fond du discours de Krishna est de dire « accomplit les actes prescrits sans t’inquiéter de leurs fruits » Par actes prescrits il faut entendre les lois et les rites. De plus, dans cette histoire l’acte demandé par Krishna est celui de combattre, d’aller à la guerre. mais de ne pas s’inquiéter de la victoire et de la défaite. Et Ajurna « Oui mais ce sont mes frères, mes cousins que je vais tuer » Krishna « Pas grave, vas-y te dégonfles pas. tu veux passer pour un lâche ? tu veux être la honte de ta famille ? Peut-être que ce soir tu seras mort, mais bas-toi » C’est ça la Bhagavad-Gîtâ.


Oui il s’agit d’un Yoga de l’action à destination d’un guerrier. Il lui dit de façon claire que de toute façon les actes sont déjà là et qu’il doit s’en détacher. Le libre-arbitre est d’ailleurs explicitement nié au verset 61.


Gollum, encore, tu espères en une métanoia collective, pourquoi pas, mais concède alors que, si elle se produit, ce ne sera pas de ton ressort, ni de personne. 


Je n’ai jamais dit le contraire. J’ai toujours affirmé qu’il y aura une gigantesque métanoïa collective initiée par Dieu lui-même suite à une gigantesque catastrophe. Il se passera de façon collective ce qui se passe quand un ego individuel se trouve confronté à l’absence de solution quant à la marche de son existence. Il s’abandonne. Et c’est cet abandon collectif qui permettra à plus vaste que soi de prendre le relais. Renseignez-vous sur les personnes qui ont fait ce genre d’expérience, elles en ressortent transformées. La destruction totale  de soi est bien souvent salvatrice si l’âme consent à l’Abandon. 


D’autre part nous sommes en fin de cycle de Kali Yuga qui se caractérise par la prise en main de Dieu lui-même sur les événements et les cœurs, à contrario de l’homme moderne qui veut toujours plus de maîtrise sur les choses à la mesure de sa fatuité et de sa boursouflure. Et je précise que c’est cela le véritable Islam, qui veut dire soumission : l’Abandon de notre être au profit d’Allah.


Et aujourd’hui rien ne montre que nous en sommes là.

Si. Nous sommes à la veille de l’Apocalypse. Nous sommes dans les derniers temps. Et de nombreux musulmans d’ailleurs en sont persuadés.


Gollum et Mondan, vous pensez que la spiritualité peut libérer des chaines. admettons que vous ayez raison.

Ben évidemment que nous avons raison.. smiley


Alors oui, peut-être, il existe des saints qui vivent au-delà du bien et du mal, mais ces saints, s’ils en sont là, c’est parce qu’ils vivent en harmonie avec la création, qui vivent en paix. Mais c’est qui ses saints ? où sont-ils ? combien sont-ils ? Est-ce que c’est représentatif de l’humanité. est-ce que ça représente Germaine la concierge, Raymond qui est OS chez Peugeot ? Non.
Et puis vous croyez quoi de ce saint ? Quel route, quel chemin ?

 

Ben oui, mais si on se contente d’une religiosité à échelle humaine, trop humaine, la terre ne sera jamais transformée, et l’humanité ira à sa perte.


Un exemple : Krishnamurti. Non mais sérieux il sert à quoi ce type ? Est-ce qu’un jour, ce qu’il a écrit a servi à quelqu’un, lui a permis d’avancer, lui a permis de « se libérer » ?
c’est une escroquerie. lui c’est peut-être un saint. mais ce qu’il écrit ça sert à rien. c’est inapplicable, ça ne mène à rien. Au mieux certains s’y retrouvent, mais ceux qui s’y retrouvent ce sont ceux qui n’ont pas besoin de lui. A quoi ça sert ?. nibe


Perso je n’ai jamais été un fan de Krishnamurti. Mais un truc qui dit , « c’est mal de voler » oui ça sert. des milliards de fois.

Tout le monde le sait que c’est mal de voler, même les voleurs, qui s’en foutent d’ailleurs...


Vous nagez en plein moralisme dont les taoïstes ne cessent de nous dire que cela est déjà une perte du Tao, la Véritable Vertu. D’autre part, cela implique qu’une majorité observe ces préceptes. Or la modernité fait que de moins en moins de gens observent cela. Vous n’y pouvez rien et moi non plus.Vous misez sur l’Islam traditionnel. Rien, mais rien n’indique que l’Islam fera une percée suffisante pour que cela soit en place. Et si un jour l’Islam devient majoritaire il y a de grandes chances que cela soit obtenu par la contrainte, bref quelque chose que je ne veux voir advenir à aucun prix.


Le soufisme a un point de vue élitiste sur la question. L’immense majorité des êtres humains ont besoin de la religion. Ils en ont besoin parce que la religion établit des règles pour que les humains les respectent. 


On peut très bien s’apliquer à soi-même des règles. Moi non plus je ne vole pas et essaye toujours de ne pas faire de mal à toute créature vivante. Et beaucoup d’athées le font aussi malgré l’absence de récompense post-mortem.

Après la spiritualité la religion la donne. Allez les gars servez-vous. Elle vous donne la prière, elle vous donne le jeune, elle vous donne l’aumône. Mettez en pratique. ça c’est important. plus important que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil et je sourit pour un monde meilleurs. »

Saint Paul d’ailleurs. Il a le même problème. Il doit enseigner le Christ mais il doit rappeler la loi. Il ne peut pas faire autrement. Vous voullez dépasser la loi ?. D’accord, commencer par respecter la loi et on verra après si vous savez la dépasser. Mais on commence par le début. on ne mets pas la fin au commencement, sinon, on marche sur la tête.

Je n’ai jamais dit le contraire. Je crois que vous m’avez mal compris. Vous n’êtes pas le seul. Ffi sur ce site me fait le même reproche. Encore une fois, je ne fais pas n’importe quoi dans ma vie. Toutes mes actions sont soumises au jugement éthique. La différence est que si je fais une faute, je ne culpabilise pas et essaye de rebondir dessus afin d’en faire un motif de progrès.


Enfin, il n’y a pas l’échec des religions, il y a l’échec du Christianisme.
Le Christianisme est un anti-judaisme. Le Christianisme détruit Abraham en libérant le désir.


Là je ne vous suis pas du tout. Pour moi c’est du délire. Vous avez une haine du christianisme que je m’explique mal.

Désir qu’il contient jusqu’à ce qu’il enfante d’un monstre. Et ce monstre mous le voyons aujourd’hui se déployer.

Non. Ce que nous voyons se déployer est la victoire de la Matière qui pour moi se confond avec Satan. Victoire qui s’est faite petit à petit par paliers. La chute s’est notamment considérablement accentuée avec 1789. Mais l’exotérisme chrétien, avec le rejet de la raison, la primauté accordée au masculin au détriment du féminin, et beaucoup d’autres choses, était déjà régressif. La compromission de Rome avec l’esprit de puissance aussi. Mais il ne faut pas rejeter l’esprit évangélique qui pour moi tient en 2 phrases : Aimez Dieu d’abord. Et les autres ensuite.


Nous devons revenir à un temps anté-chrétien.
Un temps islamique. 
Retrouver les bases de notre humanité.


Pour moi il n’y a rien à attendre de l’Islam, tel qu’il est actuellement. Nous devons surtout retrouver le Dieu caché qui est en nous, qui sommeille, et qui demande qu’on lui laisse humblement la place. Car la Charité est au-dessus des forces humaines et celle-ci ne peut advenir que si on laisse la place à plus grand que soi pour s’en charger à notre place.

D’ailleurs de nombreux soufis proclament la nécessité de cet anéantissement personnel : Rumî notamment dont les vers d’Amour à l’égard d’Allah sont de grande beauté et qui ne cesse de soupirer après son anéantissement personnel pour laisser la place à Allah. Voilà un vrai musulman au sens étymologique du terme et un vrai disciple du Christ aussi. C’est d’ailleurs parce qu’il y a en Islam de telles personnalités que Guénon a fini sa vie au Caire.


(Les autres, les puritains et les partisans du voile et de la lapidation, très peu pour moi...)


Bref je ne crois pas en l’ego et en l’humanisme moderne qui consiste à s’auto-aimer dans l’autre dans un espèce de narcissisme typiquement d’actualité.


Voir ce commentaire dans son contexte