Commentaire de Gollum
sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gollum Gollum 1er décembre 2013 11:16

Houlà ça discute ferme encore..


Bon..

en tout cas je vous remercie vous êtes arrivé pile poil au bon moment pour illustrer mon propos.
l’idéalisation de l’homme vous nous l’avez servit avec « Etres des Dieux » de jésus (à moins que ce soit Gollum) mais aussi « être Jésus ». et la diabolisation, ce sont vos mots. l’Islam sous l’emprise de Satan.


Être des dieux oui ça venait de moi..

Il est vrai que le Christianisme exacerbe les contraires. Mais le phénomène de projection ne veut pas dire que certaines personnes ne se placent pas du côté Obscur (pour parler comme maître Yoda).. Donc il ne faut pas utiliser le phénomène de projection pour nier un fait bien réel : aujourd’hui le dieu Mammon a envahi toute la sphère politique et tout le vécu de l’homme moderne. C’est un fait. Y voir un bien, non, pas possible. De même, devant un serial killer qui tue pour le plaisir on ne peut pas faire appel au phénomène de projection.

Ceci dit, cela n’empêche pas la dialectique taoïste qui veut qu’un mal génère un bien. Et sur ce plan, l’exacerbation des contraires du christianisme joue pleinement son rôle. En laissant la place au côté Obscur de par la dynamique même du Kali Yuga, celui-ci court à sa perte. Et les forces obscures s’autodétruisent laissant la place à un nouveau cycle, lumineux, lui, d’une nouvelle terre de prêtres de Dieu.

Du reste, l’Islam aussi attend le jugement et le retour d’Isha. L’apôtre Jean est notamment vénéré chez les shi’îtes qui sont beaucoup plus réceptifs à une lecture gnostique des textes.

Il faut bien voir que dans la dialectique Lumière/Ténèbres la Lumière l’emporte en force sur les Ténèbres. Sinon cela serait un manichéisme, un perpétuel jeu de match nul entre Ténèbres et Lumière. (Ce qu’est quasiment devenu le christianisme officiel puisque si Dieu a sa victoire de par la venue de la Jérusalem céleste, Satan a aussi la sienne de par l’ampleur du nombre de damnés qui surpasse celui des élus...)

Le Taoïsme chinois a une approche différente du Christianisme. Il ne cherche pas l’exacerbation des contraires, mais leur équilibre. Pour moi ces deux façons de voir sont complémentaires et ont leur utilité. Mais la logique taoïste est bien présente dans le christianisme. Par exemple : « celui qui voudra sauver sa vie la perdra », « les premiers seront les derniers », etc..

La non-dualité c’est l’absence de jugement absolu sur n’importe quel phénomène, mais cela dans le cadre de la Totalité. L’Antéchrist, Satan, sont utiles, nécessaires. Ils permettent au Bien de parvenir à son ultime état de perfection. Ce qu’en Alchimie on appelle l’œuvre au Rouge. Mais Satan reste néanmoins Satan, la personnification de la haine et du Mal. Même si le Mal est utile au Bien, il reste le Mal.

Mais dans l’Absolu il n’y a pas de Mal. Mais on ne doit pas utiliser ce genre d’affirmation pour se mettre au-dessus des lois et devenir un transgresseur. On n’a le droit à la transgression que si l’on est un ami de Dieu (j’ai déjà évoqué cela plus haut). On voit ici que la chose n’est pas facile. Comment oser se dire si on est un ami de Dieu ou pas ? (Je vous rassure tout de suite, je n’ai pas cette prétention). Il faut en être sûr à 100 %..

Dans la déité, dans le Brahman, le Mal n’existe pas. Et c’est pour cela que le Mal est relatif et que le Bien est absolu.

J’espère qu’ainsi les choses sont plus claires et que de ce fait l’appel à la Sainteté se justifie pleinement. Cette Sainteté consiste à devenir un Temple pour Dieu, pour que l’homme devienne prêtre de Dieu et cela à jamais définitivement.

On est très loin de votre idéal qui consiste à observer votre religion en espoir des récompenses que vous évoquiez dans votre post précédent... et qui d’ailleurs n’est pas forcément islamique, beaucoup de musulmans, notamment dans le shi’îsme ayant des vues beaucoup plus hautes sur la question. 

Voir ce commentaire dans son contexte