Commentaire de Politeia
sur Le beau et l'horrible


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Politeia 2 décembre 2013 12:18

Même si la moitié de la population française était au bout du rouleau ça ne changerai pas grand chose. A moins de mourir de faim vous n’arriverez jamais à fédérer une population aussi vaste autour d’un but commun.

Vous parlez de bonnets rouges, regardez comme ce mouvement à été parasité, manipulé. Au début c’était qui les premiers protestataires ? Les employés de l’industrie agro-alimentaire qui perdaient leur emploi non ? Quel bouc émissaire on est venu trouver ? L’écotaxe ! Qui a récuperé le bébé ? Les routiers et les patrons.

Ce qui est malheureux c’est l’absence d’ouverture d’esprit et de paresse intellectuel de l’être humain. Les médias ne sont qu’un symptome.


Voir ce commentaire dans son contexte