Commentaire de BA
sur Manipulation par les sondages : le mariage pour tous...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

BA 12 mars 2014 10:39
Mercredi 12 mars 2014 :

Sarkozy sur écoute : Taubira informée dès le 26 février, confirme le procureur général Falletti.

Christiane Taubira était informée le 26 février, selon le procureur général de Paris. François Falletti affirme au micro d’Europe 1 que : « il y a eu un rapport d’information qui est remonté auprès de la Direction des affaires criminelles et des grâces, comme c’est la règle s’agissant des dossiers qui présentent une importance particulière ». 

François Falletti : « J’ai informé Christiane Taubira le 26 février » 


Interrogée lundi 10 mars sur TF1 sur sa connaissance du dossier, Christiane Taubira avait pourtant déclaré qu’elle n’avait pas eu d’information sur ces écoutes avant la parution du Monde le 7 mars.

« Il s’agit d’une information judiciaire traitée par des magistrats du siège. Autant il revient aux magistrats du parquet de faire remonter, non pas à la ministre, mais à la Direction des affaires criminelles et des grâces des informations sur certaines affaires sensibles. Mais là, il s’agit de juges du siège indépendants sans relation avec la Chancellerie et par conséquent la réponse est très claire, je n’avais pas l’information avant », avait-elle affirmé.

REGARDEZ LA VIDEO Christiane Taubira sur TF1, lundi soir :


9h47. 

Jean-François Copé demande la démission de Taubira. Le président de l’UMP Jean-François Copé accuse la garde des Sceaux d’avoir menti et demande sa démission.

9h45. 

Au centre aussi, Morin demande la démission de la ministre de la Justice. Le président du Nouveau centre et député de l’Eure Hervé Morin est l’un des élus de droite qui demande « la démission de Christiane Taubira », tweete-t-il.

9h40. 

Alliot-Marie appelle à la démission ou au limogeage de Taubira. L’ancienne ministre UMP de la Justice recommande au Premier ministre Jean-Marc Ayrault de se débarrasser de sa garde des Sceaux : 
« C’est grave pour un ministre de mentir. C’est encore plus grave pour un Premier ministre de dire « le ministre a menti mais ça n’a pas d’importance ». Jean-Marc Ayrault devrait tirer toutes les conséquences de ce qui apparait de sa part comme une curieuse conception de l’éthique politique », assure MAM sur iTélé.

9h20.

Plusieurs élus UMP s’indignent du « mensonge » de la garde des Sceaux. L’ancien ministre et député de la 11ème circonscription des Français de l’étranger, Thierry Mariani, lance dans un tweet que Christiane Taubira « doit AUJOURD’HUI s’expliquer sur son mensonge. Sinon, elle sera définitivement disqualifiée pour rester au Gouvernement », assure-t-il via le réseau social.

Voir ce commentaire dans son contexte