Commentaire de jack mandon
sur « Un Stradivarius dans un corps de camionneur. »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 11 avril 2015 16:35

@cevennevive

Je trouve que la parole et les attitudes, quelquefois outrancières, de Depardieu sont magnifiquement rabelaisiennes.

Oui, et c’est d’une facture culturelle certaine, Rabelais fondateur de l’humour françois.

En revanche je cherche où se cache la créativité des énarques et autres politiques, qui depuis quelques décennies enclenchent des guerres et cultives des retours d’énergies destructrices.
Ils ont même l’audace d’invoquer le nom d’un vrai pacifiste et humaniste tolérant. Jean Jaurès.
Mais je crois que les carottes sont cuites pour les salopards.


Voir ce commentaire dans son contexte