Commentaire de cevennevive
sur « Un Stradivarius dans un corps de camionneur. »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

cevennevive cevennevive 11 avril 2015 16:45

@jack mandon

Là, j’ai tout compris.

Mais j’ai noté aussi que votre personnalité est plus proche d’Alfred Jarry ou d’Eugène Ionesco que de Rabelais ou de Robert Merle.

Ce n’est pas un reproche !

Parmi tous les professeurs que j’ai eus durant ma longue scolarité, il y eut un prof de philosophie tout à fait incompréhensible, épuisant son auditoire avec ses digressions inopinées et ses grandes phrases alambiquées.

Les autres, je les ai aimés et je les vénère encore.

Lorsque j’ai, à mon tour, un peu enseigné, je me suis efforcée de ne jamais employer un langage que ne pourraient pas comprendre mes élèves.

Car, quelquefois, l’humain se cache derrière des propos paraissant très profonds, qui l’habillent de mystère et de supériorité intellectuelle. Un masque de Venise en somme, vous savez, ceux qui ont double visage, l’un derrière, l’autre devant.

Est-ce votre cas ?


Voir ce commentaire dans son contexte