Commentaire de jack mandon
sur « Un Stradivarius dans un corps de camionneur. »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 11 avril 2015 16:53

@cevennevive

L’émotion trahit l’’orthographe qui devient fantasque. Même nombreux, les salopards se conjuguent
comme les autres, surtout au pluriel. Ils cultivent donc la langue de bois et surtout la guerre.


Voir ce commentaire dans son contexte