Commentaire de jack mandon
sur « Un Stradivarius dans un corps de camionneur. »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 14 avril 2015 10:17

@rocla+

Et les mots fourmillent, les apparitions et les monstres mystérieux.

Un des aspects du monde de l’art est d’échapper à toute chose.

Naturel qu’il inquiète la forme et la norme puisqu’il se joue du monde.


Voir ce commentaire dans son contexte