Commentaire de eric
sur Daesh ouvre la boite de Pandore


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 27 septembre 2015 11:44

@Massada Oui, en revanche, les adeptes français de la théorie de « daesh, produit d’un complot sioniste », c’est un peu autre chose à mon avis.

Ces genres d’idées sont née à l’extrême gauche avec des Dieudonné, Soral et Besancenot puis ont migré dans une sorte de no mans land de la philosophie avec les deux premiers.

Il faut bien comprendre qu’en France, les extrémistes trotskisant aux discours incendiaires, sont sociologiquement des postiers et des instits. C’est à dire des gens qui vivent dans des sortes de cocons à l’abri du réel en général et de la vraie violence en particulier.
Ils parviennent à taper sur des gens quand ils sont très nombreux contre un. Et Encore. On l’a vu à différentes reprise quand leur volonté de ratonner des adversaires isolés s’est heurtée à des gens plus déterminé qu’ils ne le sont.

Il est douteux qu’ils aient réellement de vraies idées sur ce que sont daesh, le sionisme, Israël, le proche orient ou du reste, quoi que ce soit d’autre que la liste des mises à disposition syndicale de leur administration d’origine.

« L’antisionisme » de ces gens joue sur l’imbécilité de leurs rivaux pour l’hégémonie intellectuelle à gauche. Les Idées d’un Besancenot, d’un Soral, touchent des publics prédestinés. Pour aller plus loin, il faut qu’ils soient relayés.
Leur déclarations, en réalité antisémites, ( mais le savent ils eux même) remplisse ce but.

Songez qu’un instit ou un postier trotskiste, bénéficiaire de la préférence nationale, réservée en France aux fonctionnaires, n’a guère d’occasion de côtoyer dans le travail de vrais migrants musulmans.


Voir ce commentaire dans son contexte