Commentaire de Zolko
sur Que recouvre l'option Brexit et sur quelle orientation va-t-il déboucher ; similitude avec le vote français en 2005


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Zolko Zolko 1er juillet 2016 13:45

@Ben Schott
 
« L’auteur n’a pas compris... »
 
En fait, moi non-plus je n’ai pas compris où l’auteur voulait en venir. Car si c’est le passage :
 
« La dynamique du vote brexit s’est trouvée cristalisée dans le »ras le bol" des classes populaires sur la question l’immigration à dominante pays de l’Est.« 
 
je suis probablement d’accord avec lui, avec une réserve sur l’origine de l’immigration : je pense qu’ils rejettent bien plus les immigrés »de couleur« (= Pakistanais, Arabes...) que les »caucasiens" (= Polonais, Russes...).
 
Mais ce que je ne comprends pas, c’est qu’il (= l’auteur) n’en tire aucune conclusion. Alors qu’elle est immédiate : cette UE, qui fait des guerres coloniales avec son bras armé l’OTAN et ensuite récolte des millions de migrants dont le pays est détruit, est une entité abjecte qu’il est humain de rejeter. Pas la peine d’appeler des théories fumeuses : les Européens veulent vivre tranquille, ni envahir ni se faire envahir. Les Européens veulent une Europe d’échanges, pas un nouvel Empire.


Voir ce commentaire dans son contexte