Commentaire de Trelawney
sur Les revendications des policiers dérapent


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Trelawney Trelawney 26 octobre 2016 10:55

@ddacoudre
ton opinion sur les syndicats collabo n’est pas fondé tu prends leur site et tu lis, tu verra qu’il ne cesse de se plaindre. sauf comme je l’ai mainte fois expliqué, les citoyen ne s’engagent pas politiquement et il faut un drame pour qu’ils réagissent. cela a toujours été comme cela même dans le privé.

Votre opinion sur les syndicats et notamment ceux de la police est pour le moins idéaliste.

Lorsque les policiers du 91 se sont regroupés sur un parking pour se rendre à l’hôpital voir leurs collègues et ensuite sur les champs Elysée, l’IGPN était déjà là pour relever les immatriculations. Qui a averti l’IGPM si ce n’est les syndicats. Car c’est comme cela que l’on contrôle la base.

Tous les policiers vous le diront : pour faire carrière dans la police, diriger localement un syndicat de police est le passage obligatoire. Tous les directeurs de services de polices sont passés par là. Donc lorsque vous êtes responsable d’un syndicat, c’est uniquement pour votre carrière personnelle et certainement pas pour le bien être du policier.

Pas plus tard qu’il y a un mois, un commissaire divisionnaire me raconte cette anecdote. Un syndicaliste alliance fait du ram dam pour des raisons justifiés (ils sont en manque de gilet pare balle) au commissariat central d’une ville de province (dont le tairais le nom pour pas me faire griller). Pour le calmer ce commissaire lui dit qu’il ne peut se rendre à l’inauguration d’un truc où le préfet sera là et lui demande en tant que représentant du syndicat de le remplacer. Il en parle au préfet et ce dernier passe un long moment avec ce syndicaliste et lui fait miroiter un poste à la préfecture. Tout est rentré dans l’ordre et les policiers n’ont toujours pas de gilet pare balle.

Voila comment ça se passe dans un syndicat de police


Voir ce commentaire dans son contexte