Commentaire de JBL1960
sur Protectionnisme ou Mondialisation ? … On s'en fout le capitalisme a atteint son point de non-retour !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JBL1960 JBL1960 2 janvier 2017 23:34

Puis-je rappeler ici, l’analyse faite par le Mouvement Zapatiste du fin fond du Chiapas ? Outre que leurs communiqués sont tous d’une portée infinie comme celui du 1er de l’An de 2015 que j’ai relayé par ce billet et qui en préambule disait ceci :

Parce qu’il faut se préparer à porter plus efficacement et plus extensivement le boulot de nous gouverner nous-mêmes, parce qu’au pire, le Système capitaliste va revenir nous chercher.

Le mal et ceux qui le porte ont un nom, une histoire, une origine, un calendrier, une géographie ; C’est le Système capitaliste.

Depuis des centaines d’années,

nous vivons sous les 4 roues de ce Système ;

L’Exploitation, la Répression, la Dépossession et le Mépris…

C’est dans ce billet porteur, fondateur ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/05/demain-se-plante-aujourdhui/&nbsp ;

Par ailleurs, en 2005 l’EZLN zapatiste du Chiapas au Mexique précisait encore : Les capitalistes essaient de dominer le monde entier, la planète terre, le néolibéralisme est la théorie, le Plan, qui fait fonctionner la globalisation, et le néolibéralisme a ses plans économique, politique, militaire, et culturel. [... Cette conquête est parfois faite par des armées qui envahissent des nations, mais souvent elle est faite avec l’économie, par le système de la dette et en amenant leur culture capitaliste, qui est la culture de la marchandise, du profit et du marché.

Et quand on élargie sa vision, jusqu’à prendre en compte la vision amérindienne des choses ; Tout est différent, vraiment. En plus de l’EZLN, on peut entendre ce qu’ont à nous dire les Nations Primordiales, comme la Nation Mohawk ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/02/boycott-cot-cot-codec/ C’est toujours mieux que les digressions de Guimauve 1er, Macron de Rothschild, Mr. Fion ou De Montebourg...


Voir ce commentaire dans son contexte