Commentaire de Jean Keim
sur L'algorithme de la mort, le temps qu'il vous reste sur Terre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Keim Jean Keim 24 février 2017 08:16

Il ne sera jamais possible de prévoir la date d’une mort, il y a tellement d’impondérables.

Je retiens de votre intéressant article le texte suivant : « Gould a en fait survécu plus de vingt ans à son mésothélium abdominal et ce n’est pas ce dernier qui l’a tué, mais un autre cancer. Comme quoi, c’est encore l’individu qui fait la différence et aucune statistique ne devrait pouvoir gommer cela. »
Il y a une forme d’intelligence dans notre corps, mais il faut l’aider en dialoguant, dialoguer c’est écouter, il faut s’intéresser à lui, sans donner dans l’hédonisme où le narcissisme, le résultat est parfois étonnant.

Voir ce commentaire dans son contexte