Commentaire de Alice
sur « Uberisation »… Über alles ! (2)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alice Alice 27 mars 2017 14:03

@ddacoudre
 

Il est un fait qu’un travailleur autonome dépend de ses clients : à lui de faire en sorte d’en trouver suffisamment pour vivre et de les garder.

 

À l’inverse un salarié n’est maître ni de ses horaires, ni des moyens à utiliser, ni de sa manière de travailler. Il n’a aucune sécurité, une décision prise à New-York ou à Hong-Kong, des erreurs ou l’incompétence du PDG, un mouvement d’humeur de son chef et c’est le chômage.


Voir ce commentaire dans son contexte