Commentaire de ricoxy
sur Les Cuns (2)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ricoxy 26 août 2017 09:25

 
► Abou Antoun
 
Vous savez quoi, mon père ? Je vous vous répondre en vous parlant de... Gaston Bachelard. C’était le temps où il y avait une information de qualité à la télé française. Je fais allusion à la fameuse émission de P. Lazareff, P. Dumayet, P. Desgraupes et I. Barrère « Cinq colonnes à la Une  ». Ce soir-là, Igor Barrère était allé chez Gaston Bachelard dans le cadre d’une entrevue. Et au bout d’un moment, Gaston Bachelard se pencha vers le journaliste et lui demanda à brûle-chemise (1) : « Quand vous allez chercher du vin à la cave, que faites-vous ? » Réponse de l’interlocuteur, interloqué : « Heu, j’ouvre la porte, j’allume l’électricité et... » – « Hé non, jeune homme ! Erreur ! Moi, quand je vais chercher du vin à la cave, j’allume une chandelle, je descends l’escalier, et je vais dans le cellier où je conserve mes bouteilles. Elles sont pleines de poussière, de toiles d’araignée. J’en choisis une... » (le reste de la phrase s’est perdu dans les dédales de mes circonvolutions cérébrales affectées à la mémoire). Hé oui, Bachelard allait chercher du vin en allumant une chandelle. C’était dans les années 60, et pourtant la presque totalité du territoire français avait l’électricité.
 
Et si j’en crois une interview qu’avait accordée Finkielkraut, autre philosophe, il n’a ni téléphone portable, ni même, à ses dires, internet.
 
Le progrès, oui, d’accord, mais c’est comme le vin : à consommer avec modération. Au reste, contrairement à ce que croient certains internautes, je ne suis pas tant rétrograde. Et bien qu’un internaute suggère que ma grand-mère fût Lucy, je suis malgré tout inséré dans le monde moderne, car j’ai un diplôme d’informatique : analyste-programmeur.
 
---------
(1) la véritable expression est « à brûle-pourpoint ». Mais soyons moderne !
 


Voir ce commentaire dans son contexte