Commentaire de Christian Labrune
sur Les politiques et la rumeur...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 13 septembre 18:11

Moi, ce que je pense de toute cette affaire, c’est que celles et ceux qui ont quelque chose à dire, il est bien normal qu’elles ou qu’ils le disent, si cela peut leur faire plaisir. Mais en même temps, il faudrait que ce soit fondé. Encore que, d’un certain point de vue, ce soit peut-être un peu excessif d’exiger cela. Il n’est pas interdit d’être fantaisiste ; sans cette propension à imaginer bien au-delà du réel, il n’y aurait jamais eu de rumeurs, certes, mais il n’y aurait jamais eu non plus de littérature. Or, nous avons besoin de ce supplément d’âme pour nous ressourcer. Celles et ceux qui ont accompagné notre Président de notre République si loin de l’Elysée ont eu bien raison de le faire, mais en même temps, ils ou elles eussent pu aisément s’en dispenser, le Président aussi, et même Nemo qui semble, lui, de toute façon, avoir eu cette sagesse : je ne l’ai pas vu sur les images. Aux prochaines présidentielles, je voterai donc pour lui.
M. Hulot, notre génial ministre de l’environnement aurait pu et dû faire tout seul le voyage puisque c’est de la Grande Nature qu’il s’agit, de ses caprice et de ses frasques, et qu’il sait admirablement broder à l’infini sur ce beau thème. J’ajouterai pour finir que celles et ceux qui me lisent, la cigarette au bec, sont vraiment coupables d’un crime contre l’humanité parfaitement constitué et feraient mieux d’arrêter de produire ainsi de formidables quantités de CO2. Des lois sont en préparation, et il ne tardera pas à leur en cuire. Cela évitera à nos territoires d’outre-mer d’être ravagés par de pareilles tempêtes. Voila, c’est tout ce que j’avais à dire. Comme je n’ai pas l’habitude de parler pour ne rien dire, ce sera tout pour aujourd’hui.


Voir ce commentaire dans son contexte