Commentaire de Aristide
sur Soyons honnêtes, que veut-on au juste ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide 14 septembre 11:12

@houakel


Citoyen suisse, je vous reconnait le droit de dire n’importe quelles conneries sur la France. Les fromages, la saleté des rues, la laïcité mal comprise, ...J’en ai autant sur les pays du Magreb, la Suisse ou autre contrées qui me sont étrangères. N’attendez pas de moi que je prennent en sérieux vos élucubrations helvétiques.

Pour ce qui est du fond, voilà donc que pour traiter le cas de l’islam radical, il faudrait que l’on se coupe de toutes nos traditions, usages et autres empreintes que nos aïeuls ont laissé sur ce sol. Il faudrait donc que l’on mêle dans un même dispositif de loi toutes les religions qui ne demandent rien à personne, suivent nos lois, ... Alors que les islamistes et une majorité de musulmans considèrent que le Coran est supérieur à la loi de la république.

« A majorité républicains » vous dites. Je suis étonné que vous ne proposiez que les écoles musulmanes, les imams enseignent que la loi de la république est incontournable et que aucun précepte religieux ne doit être pris en compte s’il ne suit pas la loi. Seul l’islam réclame des amendements de nos lois et usages, ici les piscines réservées, un accueil particulier à l’hôpital, ailleurs un salon de la femme musulmane interdit au non croyant, ici et là le port du voile dans les collèges et écoles primaires, ... Certains maires compréhensif sont même allé jusqu’à tenir compte de précepte sur la nature des denrées servis dans les cantines.

Voilà donc votre cible «  nous avons deux cultes ouvertement prosélytes en France : Le catholicisme (voir introduction et plus encore) et l’Islam pour tout ce qui vous gêne personnellement. ». Vous n’avez aucune honte à écrire des bêtises aussi grosses ...

Rien ne me gène dans l’Islam quand il est pratiqué par des gens qui respectent les lois de la France. C’est simple. Des lois, une liberté de croyance qui ne vous exonère pas de les suivre.

Voir ce commentaire dans son contexte