Commentaire de HELIOS
sur RSI … deuxième couche !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

HELIOS HELIOS 23 septembre 2017 12:05

@Garibaldi2
euh.... il faudrait distinguer plusieurs éléments dans vos propos :


--- Les arguments politiques : On sait ce que c’est, on connait la CGT, mais on connait aussi les mécanismes qui partent souvent de causes réelles mais qui sont scenarisées et participent aux conflits, aux erreurs et aux blocages qui s’ensuivent.
Dans le cas specifique, on comprend bien que les personnels de Sophia n’ont pas envie de changer... a ce titre ils sont comme certains de ces parisiens qui démisionnent lorsque leur entreprise deménage leurs bureaux de l’autre coté du periph !

--- Les arguments fonctionnels : Là se trouve la vrai difficulté. je ne veux pas jeter la pierre a ceux qui ont bossé, mais le moins qu’on puisse dire est que leur competences, leurs objectifs et leure reussites sont bien pauvres.
C’est a ce niveau qu’il faut des professionnels et des visions politiques. Comment demander a certains d’Organic de venir participer alors que leur nullité depuis plus de 35 ans est patente ? Comme pour le point suivant, les bons sont en train de bosser pendant que ceux la sillonnent les couloirs pour développer leurs magouilles et leurs petit pouvoirs.

--- Les arguments techniques : Comme pour beaucoup d’activités tertiaires, l’outil principal est evidement le systeme informatique piloté par ceux qui sont au contact direct avec les « soumis (lol) ».. je reformule... les assujetis. .....

..... Or il s’avère qu’a Sophia, comme dans quasiment tous les centres de ce type, publics ou privés, il existe une « dynamique » interressante mais parfaitement pervertie.
Nous avons a faire a des Directions qui travaillent dans des milieux consanguins où les uns et les autres s’entendent pour augmenter leurs pouvoirs et se répartissent les budgets et donc les travaux sans aucune vison technique ni responsabilité. Une erreur, plus elle est monumentale, plus la promotion ensuite est assurée car l’arrosage financier a la sous traitance paye toujours. .....

..... Et je continue sur le niveau d’en dessous ou les cadres installés, boulonnés, que dis-je soudés a la boite qui n’en respectent (lorsqu’ils les connaissent) les objectifs se contentent de diminuer leurs charge de travail sur les entreprises exterieures de sous traitance, chacun d’entre eux agissant comme des petits dictateurs, roitelets de leurs projets, alors qu’ils sont a des années lumières de l’evolution technologiques... même lorsque leur formation initiale etait elle-même technique.....

.... a) Ce petit monde en cascade les uns poussés par l’incompetences de la direction tentent d’appliquer des budgets dont ils ne maitrisent même pas les limites, mais savent qu’on doit les contenir, les baisser et en profiter pour equiper son service de materiels...
... b) les travaux achetés, toujours nommés pompeusement « schema directeur », « optimisation et convergence », « re-fondation opérationnelle »... bref des trucs impossibkes pais excessivement couteux car externalisés et générateurs d’erreurs, aussi bien fonctionnelles que techniques, des demandes de formation lorsqu’un champs change de position sur l’ecran ou d’un regroupement d’imprimante (n’est-ce pas, la CGT)
--- c) rajoutons a tout cela des fautes (je dis fautes) conceptuelles et souvent organisationnelles aussi bien dans la conception des systemes que dans l’organisation des traitements rendant impossible ( l’ordinateur ne peut pas... qu’ils disent, donc allez vous faire foutre)... tout cela passé a travers les validations -qui devraient etre faites par les differentes direction mais laissée a la charge du pauvre programmeur- et a toute la logistique operationnelle dont personne n’a pensé a en etudier les circuits laissante en place des trous, des bouchons dont profitent quelques « bureaux » pour exister....




Voila... tout votre sympathique discours est bien interressant, sauf que la réalité n’est pas là.
Le RSI aurait pu marcher, le centre de Sophia Antipolis aurait pu etre serein et les sociétés de services informatiques (auxquelles ont peut aire les mêmes reproches dans leurs domaines) etre performantes et moins couteuses... et c’est le contraire qu’il se passe, tout cela bien huilé par des contestations perverses, contaminantes et effectivement mortifère si le RSI accusé disparait et le centre de Sophia avec... contestatioons destructrices au lieu d’etre constructives avec la CGT majoritairement a l’origine.

N’allons pas, comme vous le faites chercher ailleurs des responsabilités, vous en avez (la CGT) suffisament.

Allons, c’est samedi, je ne sais pas combien d’entre vous liront ce long commentaire. J’ai largement de quoi, dans mes notes, d’en faire un article, que dis-je, un vrai livre, avec des noms et leurs appartenances syndicales.

Bon week end a tous pour ce qu’il en reste

Voir ce commentaire dans son contexte