Commentaire de Trelawney
sur Eric Dupond-Moretti et Nicolas Demorand sur France inter, bien loin du tribunal des flagrants délires !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Trelawney Trelawney 7 novembre 2017 10:01

@marmor
Un avocat commis d’office eût été largement suffisant pour préserver l’image d’une justice démocratique.

C’est quoi l’image d’une justice démocratique ? Le procès Slansky à Pragues ?

Maintenant que l’on a tué Pablo Escobar, faut-il envoyer son épouses et ses enfants sur le banc des accusés, car, après tout, ils ont bien bénéficier du produit des malversations de leur père ou époux. Et on peut se poser la question : « Pablo Escobar n’a-t-il pas fait tout cela pour le bien être de son épouse et de ses enfants ? »

Cette famille Merah est un foyer de malveillance, comme il en existe beaucoup en France et pas que chez les musulmans. C’est disons une famille que l’on n’aimerait pas avoir comme voisin. Heureusement le manque de moralité, de conscience et d’humanité de ses famille ne conduisent pas systématiquement à un carnage comme l’a fait Merah.

Le problème pour l’état français et mettre l’accent sur la dangerosité du radicalisme islamique sans mettre en avant les graves lacunes de l’enquête policière (Squasinni et Guéant). Comme Merah est mort et qu’on ne peut plus le montrer à la vindicte populaire, on choisit son frère dans ce que l’on appelle une « parodie de justice démocratique »
Seulement il existe des gens pour qui le mot justice a un sens et qui se disent : « on ne peut pas être le témoin de ce cirque médiatique qu’est cette parodie de justice ». EDM est de cela et essaie avec son métier d’expliquer au gens que la justice ce n’est pas accrocher un homme au pilori dans un esprit de vengeance .
Demorrand comme Cohen au Clavi ont compris que s’ils veulent enfoncer dans la tête des gens que le bon droit c’est l’état et leurs représentants, ils doivent aborder le sujet par le coté « sensiblerie et patos ». Et visiblement ça marche

Voir ce commentaire dans son contexte