Commentaire de docdory
sur Retour de la vignette automobile, une nouvelle idée timbrée


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

docdory docdory 19 décembre 2017 13:23

La suppression de la vignette automobile fut naguère l’une des décisions les plus scandaleusement démagogiques du gouvernement Fabius. 


 En effet, la voiture a un coût économique très important, à commencer par l’usure des routes et la nécessité d’en construire de nouvelles en raison de l’accroissement du trafic, mais aussi par le coût de l’accidentologie routière, de la pollution etc...

La vignette avait l’immense avantage d’être un impôt très léger pour les voitures bon marché, petites voitures et vieilles voitures d’occasion. A l’époque, je ne payais qu’une centaine de francs par an pour une Renault 5 antédiluvienne, tandis que le conducteur de Ferrari devait payer dans les vingt mille francs par an. Il s’agissait donc d’un impôt juste et proportionné à la fortune de chacun, et qui avait l’immense mérite d’orienter la production automobile vers de petites voitures relativement peu puissantes.

 Or, à quoi assiste t-on depuis la disparition de la vignette ? A la multiplication incroyable de gros véhicules 4x4 et autres SUV, qui encombrent littéralement les rues des villes, consomment énormément de carburant par rapport aux économies qui seraient rendues possibles par les progrès des moteurs, et rendent le stationnement très difficile, voire parfois impossible, dans les parkings souterrains ( avez-vous essayé de garer votre voiture à côté d’un gros 4x4 dans un parking ? ).

Donc, oui, la réapparition de la vignette aurait un effet dissuasif sur l’achat de gros 4X4 et SUV, qui sont une hérésie en ville, et verrait un retour en force des petites voitures, qui disparaissent actuellement du paysage automobile français.




Voir ce commentaire dans son contexte