Commentaire de egos
sur Brésil - Temer : le bilan qui s'annonce


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

egos 17 janvier 2018 19:08

Un contrée supplémentaire où l’on ne risque pas de rencontrer BHL et sa clique, avec la Grèce et la Tunisie, pour soutenir cette révolution flamboyante et colorée.

Le nuancier local étant mal assorti aux orientations économiques du philosophe misanthrope.

Voir ce commentaire dans son contexte