Commentaire de velosolex
sur D'Elisabeth Révol à Catherine Destivelle. Mais pourquoi risquer sa vie en montagne ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 1er février 2018 13:38

@Graal


L’affaire a été très commentée...Notons qu’il a fallu une concordance d’opportunités, si l’on peut dire ainsi pour que Elisatbeth puisse être sauvé. Il y avait, fait extraordinaire, cet cordée d’alpiniistes polonais qui s’est détournée, et sans qui rien n’aurait été possible. Elisabeth Revol a laissé son compagnon agonisant. C’est un choix que personne ne lui envie ; Vivre ou mourir, avec son ami. Ce n’est pas la première fois qu’un tel choix qui n’en est pas un en fait se pose. Et l’histoire des pôles en particulier est plein de ce genre d’histoire ultime. Celle de Scott et de ses compagnons au pole sud. A l"époque la glace se referme sur eux. Il faut des semaines voir des mois parfois pour qu’on saisisse que vous êtes en danger  
Expédition Franklin — Wikipédia
 . l’expédition Franklin au dix neuvième siècle fut ainsi une tragédie, émaillé semble t’il de cas d’anthropologie.
Pour Elisabeth, on se félicitera qu’une campagne de dons, financée en grande partie par des alpiniste a permis de soutenir la logistique. 

Voir ce commentaire dans son contexte