Commentaire de velosolex
sur D'Elisabeth Révol à Catherine Destivelle. Mais pourquoi risquer sa vie en montagne ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 2 février 2018 13:27

@mmbbb
Il existe des paradoxes, comme celui de l’ane de Buridan. 

Le paradoxe de l’âne de Buridan est la légende selon laquelle un âne est mort de faim et de soif entre son picotin d’avoine et son seau d’eau, faute de choisir par quoi commencer.
Faute de choisir entre l’émotionnel et la raison,cette femme serait morte à l’heure actuelle. 
Il semble de toute façon, que le corps à un certain moment, pour ne pas dire le rhinencéphale, siège du cerveau archaïque, prenne la décision. 
Les medias ne peuvent pas tout traiter ; Une information le sera dans le sens qu’elle fascine, interroge, est reprise en boucle, à cause de ses signifiants ; c’est ce qui se passe ici. 

Voir ce commentaire dans son contexte