Commentaire de Pascal L
sur Institutionnalisation de l'islam


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 20 février 2018 12:26

@Mohamed Takadoum.

« la loi contre l’antisémitisme qui est brandie à chaque fois qu’il y a la moindre remarque désobligeante pour le peuple élu »
L’antisémitisme ne fait pas allusion à la religion, mais à la race et c’est un racisme, contrairement à la critique de la religion. Il vous faut donc pratiquer l’amalgame, ce qui est un comportement pervers pour tous les psys.

Décidément, vous nous donnez le baton pour vous battre.
S5, 32 : Verset tronqué, il faut lire le verset en entier et on comprendra qu’il s’agit d’une injonction pour les Juifs, pas pour les Musulmans : « C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. »

S4, 93 (An Nissa : les femmes). Le verset s’adresse au Musulman qui tue un autre Musulman. Cele ne concerne pas les Musulmans qui tuent les non-Musulmans.

s2, 190 Verset abrogé par At-Tawba (9), 5. « Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » Il n’y a donc plus de restriction. Et de plus, certains Musulmans considèrent que ceux qui ne font que critiquer l’islam combattent les Musulmans (toujours cet amalgame), ce qui fait que la restriction initiale n’a que peut de valeur.

al - Mumtahanah (60), 8 Verset abrogé par le même verset At-Tawba, 5 et par le verset Al-Mumtahina (60), 9 : « Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes. » 
 Et ceux qui vous ont combattu pour la religion, c’est nous. Donc aucune de vos citations du Coran ne résiste à l’analyse critique. Comment alors interpréter « Dieu aime ceux qui vont jusqu’à tuer [qâtala] sur son chemin en rangs serrés, pareils à un édifice renforcé » (S61, 4) « Lorsque vous rencontrez ceux qui recouvrent, coupez leur la tête. Puis quand vous les avez dominés, serrez les garrots » (s47,4) « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués » (s8,17)...

« Est-ce que le Prophète aurait pu accepter qu’au nom de l’Islam, des « fous » se fassent sauter... » Muḥammad, nous n’en savons rien, une bonne partie des versets du Coran ont été écrits ou modifiés après sa mort. Les scribes abbassides (après 750) qui n’avaient rien compris au contexte syriaque ont laissé des erreurs d’interprétation et les disputes des deux premiers siècles autour de l’incréation du Coran ont laissé plus que des traces dans le texte.

Vous avez par ailleurs parfaitement le droit de vous exprimer et nous avons le droit de ne pas être d’accord. C’est cela, la liberté d’expression.


Voir ce commentaire dans son contexte