Commentaire de Mohamed Takadoum.
sur Institutionnalisation de l'islam


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

 Mohamed Takadoum Mohamed Takadoum. 20 février 2018 23:34

Il n’y a pas « d’Islam façon » pour être musulman il faut observer ses fondements c’est tout :

-La proclamation de foi ; les prières quotidiennes ; le jeune du mois de Ramadan ; l’aumône réglementé et enfin le pèlerinage à la Macques pour ceux qui le peuvent. Pour beaucoup d’Oulemas seule la profession de foi suffit. Il n’y a plus de Dar El Harb et Dar Assilm qui existait au début de l’expansion de l’Islam. Des intégristes en parlent encore et alors. Certains viennent me jeter à la figure des Sourates du Coran sorties de leur contexte historique pour dire que celui-ci n’est adapté ni à la démocratie ni au vivre ensemble alors qu’il suffit à un musulman d’observer les fondements que j’ai cité.

Ces prescriptions bibliques abominables sur lesquels jurent les présidents américains et d’autres à leur prise de pouvoir permettent-ils le vivre ensemble. Les chrétiens et juifs qui ne les observent sont-ils pour autant de mauvais croyants ?

Deutéronome, chapitre 13

6. Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t’incite secrètement en disant : Allons, et servons d’autres dieux ! -des dieux que ni toi ni tes pères n’avez connus,

7. d’entre les dieux des peuples qui vous entourent, près de toi ou loin de toi, d’une extrémité de la terre à l’autre-

8. tu n’y consentiras pas, et tu ne l’écouteras pas ; tu ne jetteras pas sur lui un regard de pitié, tu ne l’épargneras pas, et tu ne le couvriras pas.

9. Mais tu le feras mourir ; ta main se lèvera la première sur lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple ensuite ;

10. tu le lapideras, et il mourra, parce qu’il a cherché à te détourner de l’Éternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.

Lévitique, chapitre 24

16. Celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de Dieu.

Deutéronome, chapitre 21

18. Si un homme a un fils indocile et rebelle, n’écoutant ni la voix de son père, ni la voix de sa mère, et ne leur obéissant pas même après qu’ils l’ont châtié,

19. le père et la mère le prendront, et le mèneront vers les anciens de sa ville et à la porte du lieu qu’il habite.

20 Ils diront aux anciens de sa ville : Voici notre fils qui est indocile et rebelle, qui n’écoute pas notre voix, et qui se livre à des excès et à l’ivrognerie.

21. Et tous les hommes de sa ville le lapideront, et il mourra. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi, afin que tout Israël entende et craigne.

Deutéronome, chapitre 22

22- Si l’on prend sur le fait un homme couchant avec une femme mariée, tous deux mourront : l’homme qui a couché avec la femme et la femme elle-même. Tu feras disparaître d’Israël le mal.

23- Si une jeune fille vierge est fiancée à un homme, qu’un autre homme la rencontre dans la ville et couche avec elle,

24- vous les conduirez tous deux à la porte de cette ville et vous les lapiderez jusqu’à ce que mort s’ensuive : la jeune fille parce qu’elle n’a pas appelé au secours dans la ville, et l’homme parce qu’il a usé de la femme de son prochain. Tu feras disparaître le mal du milieu de toi.

Le Deutéronome, chapitre 25

11. Lorsque des hommes se querelleront ensemble, l’un avec l’autre, si la femme de l’un s’approche pour délivrer son mari de la main de celui qui le frappe, si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties honteuses,

12. tu lui couperas la main, tu ne jetteras sur elle aucun regard de pitié.

Le Deutéronome, chapitre 24

7. Si l’on trouve un homme qui ait dérobé l’un de ses frères, l’un des enfants d’Israël, qui en ait fait son esclave ou qui l’ait vendu, ce voleur sera puni de mort. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.

Nombres, chapitre 15 . Comme les enfants d’Israël étaient dans le désert, on trouva un homme qui ramassait du bois le jour du sabbat.

33. Ceux qui l’avaient trouvé ramassant du bois l’amenèrent à Moïse, à Aaron, et à toute l’assemblée.

34. On le mit en prison, car ce qu’on devait lui faire n’avait pas été déclaré.

35. L’Éternel dit à Moïse : Cet homme sera puni de mort, toute l’assemblée le lapidera hors du camp.

36. Toute l’assemblée le fit sortir du camp et le lapida, et il mourut, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Et Jésus dit dans Matthieu chapitres 5

17- " N’allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.

Matthieu, chapitre 23

1. Alors Jésus, parlant à la foule et à ses disciples, dit :

2. Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse.

3. Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent ; mais n’agissez pas selon leurs oeuvres. Car ils disent, et ne font pas.

Matthieu, chapitre 18 :

6. Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer.

Matthieu, chapitre 154. Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.

Marc, chapitre 7 


Voir ce commentaire dans son contexte