Commentaire de Alren
sur Enseignement. Blanquer réussira-t-il à faire « bouger le mammouth » ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alren Alren 15 octobre 2018 19:17

@Chourave


C’est évident !!!

Les chercheurs et ingénieurs français multiplient les exploits dans tous les domaines.
La liste serait trop longue et n’en citer que quelques uns serait tronquer la réalité.
Les Allemands ont bien de la chance de se raccrocher à nous dans le cadre de l’UE.
Seuls ils n’auraient pas fait Ariane, Airbus ou Galileo (dont ils ont freiné au maximum la mise en place à la demande des USA pour leur GPS moins performant).

Et je ne parle pas de ces jeunes qui créent des starts-up réellement révolutionnaires et non pas « bidons » comme on en voit trop aux USA par exemple.

Ainsi, dans le domaine pointu du stockage de l’énergie, un groupe a trouvé le moyen de stocker le dangereux et volatil hydrogène, un carburant de rêve, sous forme d’hydrure de silice aussi stable que de l’eau à température ambiante.
Un autre, pour des batteries de grande capacité a su remplacer par un liquide organique bon marché et non polluant l’électrolyte dangereux et cher utilisé auparavant. Etc.

Pour un pays de soixante-sept millions d’habitants, nous sommes dans les toutes premières puissances scientifiques mondiales (Et je ne parle pas de mathématique et d’astronomie).
Mais beaucoup de gens l’ignorent à la différence des espions étrangers !

Autrefois la majorité des enfants restaient à l’école primaire jusqu’au certificat d’études qu’une minorité seulement obtenait.
Les lettres des adultes n’ayant suivi que ce cursus étaient bourrées de fautes d’orthographe (J’ai la chance d’en posséder un certain stock datant de l’avant guerre et de l’Occupation).
Aujourd’hui la majorité atteint un niveau de baccalauréat et une énorme partie de ceux-ci poursuivent des études dans le supérieur.

J’ai lu que Blanquer s’inquiétait du niveau des élèves de CE1 en calcul mental (! !!).
Or outre le fait que ces enfants sont très jeunes et maîtriseront aisément dans deux ou trois ans ce qui est montagne aujourd’hui, le calcul mental à l’ère des calculettes et des ordinateurs a beaucoup moins d’importance que quand les comptables faisaient leurs écritures à la plume Sergent-major !

Bien plus important est de trouver la solution d’un énoncé de problème par exemple.
Mais Blanquer est incompétent en pédagogie, ça se voit.

Voir ce commentaire dans son contexte