Commentaire de EL Yagoubi
sur Enseignement. Blanquer réussira-t-il à faire « bouger le mammouth » ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

EL Yagoubi 15 octobre 2018 23:44
"Ils s’en foutent, crachent à la gueule des profs, ont perdu la notion de l’effort en constatant que même les diplômes ne sont plus un rempart contre le chomdu, et que dealer du chit rapporte plus que marner en classe"

Rares sont qui crachent à la gueule des profs. Beaucoup de profs qui crachent sur leurs élèves coupables d’être non conforme aux normes scolaires contraignantes.
Dire que les élèves n’aiment leur école serait une forme de complicité dans la stigmatisation de leur identité en tant qu’enfant ou mineur. Ce qu’ils n’aiment pas est perceptible dans leurs attitudes et leur regard, mais on refuse de le dire et de l’entendre. Ils n’aiment pas des formes pédagogiques autoritaires de certains enseignants et ils se sentent démotivés quand les logiques des savoirs sont déconnectées de leur réalité écologique.
Il y a aussi cette horreur qui a infecté le système scolaire surtout dans des quartiers marginaux de cette société. L’horreur de la toile psy. qui agit systématiquement dans le processus et les procédures de criminalisation du fonctionnement cognitif des élèves par le mécanisme de la psychiatrisation. L’invasion de la toile psy. dans le monde scolaire est une spécificité ou une exception française qui tant de mal que du bien. Et pourtant, l’école est d’abord un espace d’activation et de création des conditions du développement de l’intelligence dans ses dimensions multiples (Howard Gardner, 1983/1993). Malheureusement, dans son fonctionnement actuel à tous les niveaux de son fonctionnement, elle est plutôt un espace de valorisation de mise en conformité à un système de normes obsolètes et du réductionnisme pathologique. L’école en France est déjà à l’agonie. Les familles de sensibilités savent comment cette école ne correspondent plus aux attentes de leurs enfants et à elles-mêmes en dépit des investissements sans commune mesure. L’école à tous ses niveaux est non plus un espace de savoir de transmission des valeurs humaines fondamentales mais un espace d’élevage sous contrôle des logiques néolibérales.

Voir ce commentaire dans son contexte