Commentaire de Mélusine ou la Robe de Saphir.
sur Mes yeux s'enivraient de cette ineffable douceur...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 novembre 2018 15:44

relu : 
Mon beau-père était un bel homme et avait cette mélancolie de Rimbaud dans sa jeunesse. Sous son faire-part (enterré le vendredi 26 octobre 2018) , un poème probablement inspiré de sa mère : la poétesse belge : ADRIENNE REVELARD (quel nom !) : il est écrit  : Oui, je te prépare un chemin, je verse l’huile dans ta lampe Afin que nulle ombre ne rampe Pour obscurcir nos lendemains. Mon âme, et que tu te souviennes De ton léger destin d’enfant Et de notre danse aérienne Dans la clarté du Dieu vivant..... ET ce dimanche, quelqu’un de mon entourage me rapporter de brocante un superbe dessin de la main de Georges Marie Baltus. Une jeune fille au regard mélancolique signé et inspiré du roman célèbre de Georges Rodenbac : Bruges-La-Morte. Une merveille,...qui pourtant n’aurait aucun succès dans les salles de ventes aux acheteurs endormis, ou le regard rivé sur les côtes chez Sotheby,....


Voir ce commentaire dans son contexte