Commentaire de moebius
sur Michel Onfray réagit à la sortie martiale de Luc Ferry : « Butez-les jusque dans les chiottes ! »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

moebius 10 janvier 02:02

 Le mouvement joue presqu’ essentiellement sur la fascination morbide que la violence peut exercer sur nous tous

 Si ç’a n’etait pas le cas il y’a longtemps que gilets jaunes seraient passes aux oubliettes.

 A chaque samedi dans l’ennui de notre condition de consommateur toujours frustre par la rarete organisé par nous on attend la suite et s’il ne se passe rien fini le mouvement et arret sur image et donc « on lachera rien »

. Mais a chaque fois il ne se passe pas plus de chose que ce qu’il ne se passe en fin de manif. La repetition devient lancinante parce que le mouvement ne vie plus que par rapport a la violence et pour la violence.

Ce qui me frappe c’est moins la violence que les gens qui se ballade et errent dan s es rues les mains dans les poches avec des gilets ou non en attendant que quelque chose se produise enfin 

 Au fond on attend un mort et  faute de la mort du macron de circonstance desirée et imprégnes de toute nos tensions qui pourrai tout resoudre c’est a a dire nous calmer un peu . Cette mort ne vient toujours pas donc on peut comprendre que quelqu’un apelle au sacrifice du bouc, tire dans le tas, s’immole par le feu ou que sais je...un lacher de vachette peut etre . Ensuite on organisera une marche blanche et on pourra faire des projets... d’achat   


Voir ce commentaire dans son contexte