Commentaire de Christian Labrune
sur Les Médias…Le Pari constant du Qatar


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 10 janvier 13:21

Le Qatar, état voyou par excellence à l’imitation de l’Iran et de son Hezbollah, aurait dû depuis des années être mis au ban des nations. Non seulement il soutient le terrorisme d’inspiration Frères musulmans, non seulement il aura grâce à la prédication délirante d’un Qaradâwî grandement contribué à radicaliser le musulman français connecté à Al Jazeera, mais il aura partout exporté la corruption qui induit les politiciens véreux à se boucher les yeux et les oreilles.

Dans Nos très chers Emirs, de Chesnot et Malbrunot, on peut lire à la page 30 :« La France n’a aucune preuve de l’implication du Qatar dans le financement du terrorisme » affirmait Villepin le 4 novembre sur Europe 1. Quelques jours après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Jack Lang contestait lui aussi sur France Info que le « Qatar puisse participer aujourd’hui à quelque financement que ce soit du terrorisme. » Nos hommes politiques ne font pas preuve d’une grande curiosité, alors même que plusieurs rapports américains publics dénoncent le rôle de Doha dans le financement du terrorisme, comme nous le verrons plus loin« 

On peut lire encore ceci à la page suivante :

 »Trois ans après son arrivée à Paris, l’ambassadeur du Qatar semble las de toutes ces pratiques. Un de ses amis témoigne :« Meshaal, qui a été en poste en Belgique et aux Etats-Unis me dit souvent : »Je n’ai jamais vu cela auparavant ! J’ai fréquenté des politiques partout ; mais aucun ne s’est comporté comme certains Français, aucun ne m’a demandé de l’argent aussi abruptement, comme si c’était naturel, comme si on leur devait quelque chose ! On n’est pas une banque, me répète-t-il. On me demande à Doha de lutter contre la corruption, je ne suis pas là pour régaler les hommes politiques français."

A lire ça, on aurait presque l’impression que le pauvre ambassadeur d’une principauté pourrie est plus vertueux que ceux qu’il est chargé de corrompre, mais il est de fait que la stratégie du Qatar fonctionne très bien, à la manière d’un anesthésiant. Le fric pour amadouer les politiques, obtenir leur cécité et leur silence, et le football pour séduire la grande masse des imbéciles. Au reste, les vaillants défenseurs d’un Qatar ici mis en cause ne devraient pas tarder à surgir en dessous de cet article, comme d’habitude. Tous ne seront pas des jihadistes dopés à l’idéologie des Frères musulmans, la plupart de seront que les ordinaires pantins du Net qu’on manipule sans difficulté, mais ça n’en est que plus inquiétant.


Voir ce commentaire dans son contexte