Commentaire de François Pignon
sur Les chiens de garde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Séraphin Lampion François Pignon 11 janvier 2019 09:18

Votre grand-père était un sage. Un ami juif né en Pologne (proche de la Biélorussie) m’avait dit un jour : « Trois choses font connaître l’homme : la bouteille, la bourse et la colère. »

Les gens que vous citez dans l’article ont dû un problème avec une de ces trois choses. Mais on les connait mieux.

Cela dit,la différence entre grand bourgeois libéral et petit bourgeois fascisant n’est pas dans les caractéristiques intrinsèques de l’individu mais dans le profil qu’il donne à voir, juste une question de vigilance en défaut.


Voir ce commentaire dans son contexte