Commentaire de Pascal L
sur Les chiens de garde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 13 janvier 2019 22:02

@amiaplacidus
Aujourd’hui, plus aucun historien ne peut nier l’existence de Jésus. Les récits de Flavius Josèphe, Pline le Jeune, Tacite et Suetone ne sont pas des écrits chrétiens. Tous les historiens travaillent sur une documentation indirecte, incontrôlable et incomplète. La vérité historique est toujours fragile mais l’historien cherche à démontrer une vraisemblance. Je vous renvoie vers le livre « Peut-on prouver l’existence de Napoléon » de Richard Whately pour une réflexion sur la vraisemblance.
Les Evangiles n’ont pas été écrits à la fin du 1er siècle mais beaucoup plus tôt. On peut tracer l’Evangile de Matthieu jusqu’en 37, celui de Marc en 42 et celui de Luc avant 49. L’Evangile de Matthieu en araméen porte encore toutes les caractéristiques d’un texte conçu pour l’oralité et cela permet de déterminer qu’il n’a pas été modifié, car les ruptures de l’oralité seraient alors visibles.
Par ailleurs l’enseignement de Jésus créée un raz de marée dans la littérature de l’époque qui reprend, souvent en la déformant, l’idée du salut. Les interpolations sur différents textes à l’époque même de Jésus sont souvent bien visibles.
Quand à l’aspect sectaire, je vous renvoie vers la manière dont vous établissez vos propres convictions. Pour vous, la vérité est-elle établie une fois pour toutes ? construisez-vous votre vérité à partir de votre propre réflexion ou la tenez-vous d’une personne ou d’un groupe en qui vous avez confiance ? Est-ce une sujet de recherche permanente ? En tout cas, quelque soit votre manière de penser la transcendance, vous ne pourrez jamais démontrer détenir la vérité car personne n’a jamais pu le faire. Si vous aviez cette prétention, on pourrait parler de dérive sectaire. J’ai rencontré des athées qui ont passé leur vie à essayer de démontrer que leur système de pensée était le bon, mais qui mourront sans finalement savoir.
S’il y a des dogmes dans l’Eglise Catholique, ce n’est pas pour imposer une pensée, mais cela permet de situer où en est la réflexion collective. Aucun dogme n’est immuable, mais il faut tout de même quelques arguments pour emporter le consensus. Vous entrez ou sortez librement dans l’Eglise Catholique et les Chrétiens n’ont plus peur de la science ni de la critique depuis longtemps. Le Christianisme est basé sur le témoignage des rencontres avec Jésus qui commencent avec les Evangiles. Ce ne sont que des témoignages et donc personne ne peut vous obliger à croire, mais vous êtes invité à faire vous même cette rencontre et d’ajouter votre témoignage à une longue liste.


Voir ce commentaire dans son contexte