Commentaire de kalachnikov
sur L'évangile à la lumière de l'histoire radicale,


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

kalachnikov kalachnikov 20 janvier 2019 13:24

Mouais, le problème, c’est déjà d’accorder crédit à des histoires, une philosophie, en un mot tout un folklore typiquement juif dont nous n’aurions jamais dû entendre parler sans le prosélyte psychopathe Paul.

Parce que pour exporter ce romanesque grandiloquent, il a fallu aussi et tout d’abord implanter le substrat, la culpabilité, dont nul peuple sur terre, autre que juif, n’avait jamais entendu parler. Et bref, voir du merveilleux dans cette ordure, ce n’est rien d’autre qu’admettre la réalité préalable du Péché, que cela est, etc. En fait, toute une vision grandiose de l’Homme, qu’il est est une ordure ambulante à redresser.

’Je ne me vois jamais dans les conseils du Christ ; ni dans les conseils des Seigneurs, – représentants du Christ.’



Voir ce commentaire dans son contexte