Commentaire de Paul Leleu
sur Chine, nouveau centre mondial de l'espionnage de masse (Partie 2 - Politique intérieure)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Leleu 26 février 20:29

@pemile

c’est de cette manière que vous comprenez les choses ? vous comprenez pas que nous sommes nous aussi fliqués ? Et qu’on va l’être de plus en plus à cause d’internet ? c’est de cela dont je parle...

pendant que l’occidental moyen se réjouit d’internet qui lui « apporte la liberté », en fait une toile est en train d’être tissée autour de nous. Ce n’est pas la liberté qui nait, mais une nouvelle étape dans l’asservissement.

D’ailleurs, la Mairie de Nice expérimente la reconnaissance faciale dans la rue... comme en Chine ! nouvelle étape...

C’est un manque de conscience. Pendant que nous gémissions et nous supplions auprès de nos maîtres pour rester libre, les chinois nous montrent le vrai enjeu : il ne s’agit pas de négocier sa liberté mais de s’en donner les moyens (même si eux l’utilisent à mauvais escient). voilà le fond de mon propos.

La question n’est pas de négocier notre liberté, mais de se l’offrir. Hors, nous sommes très loin de ces équations. Le citoyen occidental se met technologiquement entre les mains de ses maitres, en espérant pouvoir négocier ensuite sa liberté. Mais à ce moment là, il sera trop tard ! Nous n’aurons aucun rapport de force dans la négociation !


Voir ce commentaire dans son contexte