Commentaire de sylviadandrieux
sur L'évangile à la lumière de l'histoire radicale,


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sylviadandrieux 10 mars 2019 15:48

J’aime lire et je le fais avec plaisir vos textes. Mais la plupart du temps, ils me fâchent. 

Qui peut dire ce qu’un certain Jésus a dit ou écrit sur le sol ? 

Qui peut aujourd’hui encore affirmer que ce que les disciples de ce Jésus ont écrit dans leurs évangiles est vraiment la parole de celui-ci ?

La faute originelle de la Femme c’est ce dont les hommes parlent le mieux.

Pour fauter, il faudrait peut-être être deux. L’homme qui faute est aussi un adultère au même titre que cette femme. Mais les coups de fouet donnés par l’homme sur le dos de la femme sont plus cruels et celle-ci peut difficilement le lui reprendre pour se défendre. 

Mes mots sont simples et nullement emprunts de grandiloquence, je ne sais pas l’écrire. Pourquoi faut-il aux hommes de tant écrire disséquer une parole envolée oubliée mais tellement et tellement remaniée au fils du temps.

Qu’avaient-ils à craindre des femmes, tous ces hommes, pour toujours avoir voulu les manipuler les rabaisser soit au rang de mère ou celui de putain ?

Mettre au monde un enfant par an les voir mourir tout aussi régulièrement ce n’est plus de la maternité. 

Sinon la parole de Jean ou de Luc ne m’intéresse guère, tant qu’il n’y aura pas de preuves de leur fondement de leur véracité et de leur existence. 


Voir ce commentaire dans son contexte